Quais du Polar 2016

 

[Reposté d’un ancien blog] Le weekend dernier, c’était les Quais du Polar, les deux jours que j’attends le plus dans l’année. L’année passée je n’avais pas su m’y rendre à cause de mon stage donc je me suis rattrapée cette année. C’est parti pour un petit compte-rendu de mes 6e Quais!

Pour moi tout a commencé le vendredi. J’ai pris le train à Tournai pour Lille. Cette année, j’ai décidé de prendre une chambre d’hôtel parce qu’avec un train qui part à 5H37, c’était chaud boulette de partir de chez moi. Il aurait fallu que je me lève à 3H45 et… non merci quoi ^^. Bien évidemment, le train est parti avec 20 minutes de retard sinon ce n’est pas marrant. Arrivée à Lille, j’ai été déposer mes deux valises à l’hôtel puis j’ai été faire un tour à Euralille, manger au Flunch pour retourner ensuite à l’hôtel et regarder Koh Lanta.

Le lendemain, le réveil a sonné à 4H30 et j’avoue, ça pique! Je me prépare tant bien que mal et j’arrive à 5H00 à la gare de Lille Europe qui était encore fermée. Une fois dans le TGV, j’ai continué tranquillement ma nuit. 9H00, j’arrive à la gare de Lyon Part-Dieu. J’attrape mes valises, je file à l’arrêt de bus et me voila arrivée près du Palais du Commerce. Je suis d’abord passée à l’hôtel déposer ma valise « vêtements » puis je me suis rendue au festival en traînant ma valise de livres. Il était aux environs de 10H15 et le monde était déjà au rendez-vous!

002

Ouais, c’était lourd! ^^

Le premier auteur que je souhaitais voir était Anthony Horowitz mais j’ai eu beau faire le tour du salon, je ne l’ai pas vu. Du coup, je suis allée voir Linwood Barclay qui était tout seul. J’ai fait dédicacer deux de ses livres et il m’a conseillé de regarder l’adaptation tv de Contre toute attente qui sera diffusée sur France 3 avec Bruno Solo. Je savais déjà que le livre avait été adapté et oui, je serai au taquet!

En reprenant mon petit tour, j’aperçois Anthony Horowitz. Il était caché par les files pour les auteurs à côté de lui. Et là…. j’ai de nouveau eu 10 ans! L’auteur de mon enfance, là, devant moi. Après avoir échangé quelques paroles avec lui, j’ai demandé pour faire une photo avec lui et il a accepté. Il s’est même déplacé pour que la photo soit bien! Un homme fort sympathique et agréable à rencontrer. J’espère qu’il reviendra dans une prochaine édition!

003

Avec Anthony Horowitz, le papa des Frères Diamant et d’Alex Rider

Je continue mon tour et je décide de me mettre dans la file pour Sire Cédric qui n’était pas très longue. Choix stratégique quand on sait que le Sire est fort bavard ^^

DSC_0017

Olivier Norek et Sire Cédric

Encore une fois, ce fut un plaisir de papoter avec lui. On a commencé par se remémorer notre dernière rencontre. Où était-ce et il y a combien de temps? Le temps de tâtonner un peu, on se souvient que c’était à Trolls et Légendes (Mons, Belgique) l’année passée. On parle de son dernier livre, Avec tes yeux, dont la fin m’a laissé remplie de frustration. Il m’a confié qu’en commençant l’écriture de ce livre, il savait qu’il voulait cette fin là. Normalement son prochain thriller sortira pour la fin de l’année ou début de l’année prochaine et ensuite viendra le nouveau Eva Svärta [update : en fait non… quand je dis que « patience » est mon second prénom!]

004

Avec Sire Cédric

Je continue avec Sandrine Collette pour lui faire dédicacer Six fourmis blanches qui me fait déjà paniquer alors que je n’ai lu que trois chapitres.

DSC_0024

Midi approchant à grands pas, je me dirige vers le couple Jérôme Camut-Nathalie Hug pour leur faire dédicacer trois livres. Ils me disent que je vais adorer détester Kurt. Alors je le déteste déjà mais de là à aimer le détester, il faudra encore patienter un peu je pense ^^.

DSC_0029

Guillaume Musso dédicaçant à 14H00, je décide de me mettre déjà dans la file et j’ai raison. C’est parti pour deux heures d’attente qui passeront encore assez vite le temps de manger mon sandwich et de papoter avec les autres personnes de la file. Guillaume Musso est même arrivé avec 15-20 minutes d’avance. J’avoue, je ne comprends pas vraiment pourquoi il a été invité à ce festival (du moins quand on le compare aux autres auteurs) mais ce fut la bonne occasion pour enfin le rencontrer. Généralement, dans les autres salons, il y a tellement de monde que je désespère avant même d’avoir eu l’envie de faire la file ><.

005

Il y a de plus en plus de monde dans le Palais du Commerce mais je tiens bon! Même si le courage commence un peu à me manquer, je me mets dans la file (assise sur un banc) pour attendre David Lagercrantz. Comme il me reste une bonne heure avant son arrivée, je vais m’acheter son dernier livre paru et je vais dire bonjour aux Erik Axl Sund.

DSC_0042

Erik Axl Sund. Un pseudo, deux écrivains: Jerker Eriksson et Håkan Axlander Sundquist

Là, je pense que je me suis tapée la plus grosse honte de ma vie. Je fais de l’anglais depuis 17 ans, j’étais professeur d’anglais et… pas moyen de finir une de mes phrases. Je l’ai commencée le plus naturellement du monde et zbaaaaf, le gros blanc. Comme vous dire que j’ai eu l’air trèèès con? Bon heureusement que j’ai su la tourner d’une autre manière mais j’ai eu envie de me planquer dans un trou…

De retour dans la file pour David Lagercrantz, je me fais alpaguer par un journaliste de Le Parisien qui me demande mon avis sur le 4e Millénium. Pour une fois, je n’ai pas paniqué et j’ai réussi à m’expliquer sans avoir envie de m’enfuir! 😀 Pour lire l’article, c’est ici. Bon j’avoue, j’ai dit un peu plus que ça et je ne comprends pas pourquoi il s’est senti obligé de parler de Guillaume Musso dans cet article mais voila. Sachez en tout cas qu’il y a encore deux autres tomes de Millénium à paraître!

DSC_0044

Le dernier auteur que j’ai été voir fut John Connolly.

DSC_0045

Après, je suis retournée à l’hôtel pour prendre une douche et me relaxer un peu car c’était franchement devenu invivable dans le salon avec tout ce monde.

A l’hôtel, j’ai donc pris ma douche, trié ma valise de livres en faisant une pile avec les livres dédicacés et une autre avec ce qui devait encore l’être puis j’ai regardé les auteurs que je pouvais encore faire en fin de soirée entre 18H30 et 20H. Cela fait, je me suis relaxée et j’ai aussi papoté avec Catherine qui était aussi venue faire une pause.

18H30, je me suis remise en route mais cette fois-ci avec les livres dans des sacs plastiques parce que ma valise était en train de lâcher…

Alexis Aubenque était tout seul donc je suis allée le voir.

DSC_0046

Ensuite, je suis allée voir la très sympathique Johana Gustawsson. Cela faisait un moment que je souhaitais acheter son livre et en voyant qu’elle serait à Lyon, j’ai patiemment attendu ce moment pour l’acheter.

DSC_0047

Puis j’ai continué avec Deon Meyer pour faire dédicacer le livre d’une amie. En tout cas, il est toujours aussi gentil 🙂

DSC_0049

Last but not least, Arnaldur Indriðason qui aura fait déplacer les foules à chaque séance de dédicace.

DSC_0052

Je souhaitais encore faire SJ Watson qui était censé être là jusque 20H mais il était déjà parti (et je le comprends). Je suis donc retournée à l’hôtel déposer mes livres, récupérer des amis et direction le restaurant. Après avoir bien mangé, je suis retournée dormir pendant que les autres sont allés boire un dernier verre. Mais perso, j’étais trop vannée et je savais que le dimanche ne serait pas de tout repos 🙂 [L’article du dimanche n’a jamais été écrit, ne cherchez donc pas après ^^]

Si vous souhaitez voir toutes les photos, n’hésitez pas à consulter l’album Facebook!

Laisser une bafouille

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s