Les ailes d’émeraude, tome 2 : L’exil – Alexiane de Lys

Tout juste de retour au camp des Myrmes, Cassiopée affronte une première déconvenue : Gabriel est en mission espionnage et les deux amoureux sont brutalement séparés. Arrive alors Leo, un jeune homme mal en point qui ne tarde pas à révéler sa véritable identité. Ancien Myrme devenu Narque, il a un message à lui transmettre de la part de Manassé : Cassiopée est en danger au sein de son propre clan. Le mal serait-il vraiment du côté des Narques ? Gabriel est bientôt porté disparu. Tout porte à croire qu’il est mort, mais Cassiopée, convaincue du contraire, décide de suivre son intuition et part à sa recherche, aidée de ses amis.

« Calme tes ardeurs Daddy, nous ne nous connaissons pas encore assez pour autant d’effusion »

[Ce que j’en pense:] J’étais bien contente de pouvoir lire le tome 2 juste après le tome 1, au moins ça m’a permis d’être directement dans l’histoire. Sur ce, on ne va pas y aller par quatre chemins, ce tome est globalement moins bon.

La grande nouveauté est l’alternance des points de vue entre Gabriel et Cassiopée. Nous avons quelques chapitres selon le point de vue de Gabriel et cela nous permet de suivre ce qu’il fait en parallèle de l’histoire de Cassiopée. Cela permet aussi d’un peu mieux le connaitre, de voir comment il réfléchit aux différentes situations qui se présentent à lui. Concernant Cassiopée, même si elle gagne en maturité et maîtrise mieux ses pouvoirs, elle reste très immature. J’avoue, je m’attendais à plus « d’évolution » de ce côté là de sa part. Par contre pas de panique, elle a toujours son sens de la répartie! Les amis de Cass’ sont de bons personnages secondaires, ils lui sont très fidèles et prêts à la suivre jusqu’au bout du monde. Pour finir avec les personnages, j’ai eu un gros coup de coeur pour Deb. Il est excellent! 😀

Concernant l’histoire, il y a clairement quelques longueurs qui cassent le rythme. Le ton est aussi plus grave et il y a plus de moments poignants. C’est là qu’on se rend compte qu’il y a « quelque chose de pourri au royaume du Danemark » comme dirait ce bon vieux Shakespeare et chez les Narques, ce n’est guère mieux. A mes yeux il n’y a pas eu de réelle surprise dans le déroulement des événements et sur les révélations faites. C’est dommage mais cela ne gâche pas non plus la lecture.

En conclusion, même si ce 2e tome est en-dessous du 1er, j’ai vraiment hâte de savoir comment nos amis vont s’en sortir…

Les ailes d’émeraude, tome 2 : L’exil – Alexiane de Lys

Editions France Loisirs (Nouvelles plumes), 2016, 489 p., 18.95€

Laisser une bafouille

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s