Skip to content

Calendar girl, tome 1 : Janvier – Audrey Carlan

Mia vit seule avec son père et sa petite soeur à Las Vegas. Elle veut devenir comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père boit et joue. Il emprunte 1 million de dollars, qu’il perd et ne peut rembourser. Le prêteur sur gages l’expédie dans le coma. Mia doit ainsi assumer la dette de son père sous peine que sa petite soeur et elle subissent le même sort.
Elle deviendra escort. Un contrat mensuel de 100 000 $. 12 hommes, 12 villes, 12 rencontres, 12 livres… des scénarios qui se croisent, se recroisent et se décroisent.


 » Elle veut que je fasse un câlin au client quand il veut baiser ? J’éclate de rire en imaginant la scène. Salut beau gosse, tu veux des papouilles ? « 

Si je me suis laissée tenter par cette lecture, c’est parce que j’ai trouvé que le concept sortait un peu des sentiers battus. On va suivre l’héroïne du roman, Mia, dans son métier d’escort de luxe pendant un an. Elle va donc changer de client et de ville tous les mois.

En lisant la 4e de couverture, on comprend tout de suite que Mia n’a pas le choix. Elle a besoin d’argent et vite. Ce métier lui est donc d’une certaine manière imposée car un million de dollars ne se sort pas d’un chapeau magique. Où cela me semble un peu surréaliste, c’est qu’elle tombe tout de suite sur LE client idéal : beau, riche à souhait, dieu du sexe… bref vous avez compris le topo. Ce qui fait que Mia se prend au jeu. Dans la réalité, elle aurait pu tomber sur un sombre crétin (pour ne pas dire autre chose ^^). De plus, Mia peut toucher un pourcentage supplémentaire si elle a des relations plus intimes avec son client et personne dans l’entourage des deux héros ne semble dérangé par cette idée. Cela véhicule un peu l’idée que la prostitution de luxe est une chose tout à fait normale.

Ces choses mis à part, j’ai un peu eu du mal à accrocher au personnage de Mia. Comme le livre est très court, on est direct dans le vif du sujet et on n’a pas vraiment le temps de faire connaissance avec le personnage. Néanmoins, j’ai vraiment apprécié sa détermination à arranger les choses elle-même car elle aurait pu profiter de la situation pour tout régler d’un coup. J’espère vraiment apprendre à mieux la connaitre à travers les autres romans. Pour Wes, c’est la même chose. J’ai un peu appris à le connaitre, j’ai vraiment adoré sa famille et il semble sincèrement épris de Mia mais cela s’arrête là. Je ne peux pas juger un personnage en si peu de pages.

En conclusion, je vais continuer cette série car je veux mieux découvrir Mia. Je souhaite aussi savoir comment elle sera avec les autres clients, s’ils vont être aussi charismatiques que Wes et si ces deux là vont se retrouver.

Note : 7/10


Calendar girl, tome 1 : Janvier – Audrey Carlan

Edition Hugo Roman (New Romance), 05-01-2017, 153  pages

Livre : 9€95 / Ebook : 5€99

Laisser une bafouille

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :