Série Carmine Delmonico, tome 5 : Péché de chair – Colleen McCullough

En cet étouffant mois d’aout 1969, un nouveau cadavre vient d’être retrouvé à Holloman, ville universitaire du Connecticut. Comme les précédents, il s’agit d’un homme jeune que l’on a mutilé avant de le laisser mourir de faim.
Est-on à la recherche d’un prédateur d’un nouveau genre ? S’agit-il de crimes sexuels ? Le sergent Carstairs et le lieutenant Goldberg, les deux adjoints du capitaine Carmine Delmonico, sont dans l’impasse.
Aussi demandent-ils à leur supérieur d’écourter ses vacances à Beverley Hills. D’autant que, très vite, la question se pose : et si Holloman n’avait pas affaire à un psychopathe, mais à deux ? Voilà qui promet une fin d’été torride, irrespirable…


 » Les psychiatres se prennent pour Dieu et c’est une illusion très dangereuse. « 

Je remercie les éditions de l’Archipel pour cette lecture.

Malheureusement, j’ai eu beaucoup de difficulté à accrocher à cette histoire pour plusieurs raisons. Premièrement, je ne savais pas que c’était le cinquième tome d’une série et c’est peut-être ce qui m’a fait défaut. J’ai eu la sensation qu’on me balançait toute une flopée de personnages alors que je ne les connaissais même pas. Sur ce coup, je pense que lire les autres tomes, ou au moins le premier tome, m’aurait aidé.

Ensuite, je ne sais pas ce qui s’est passé mais même en sachant que l’histoire se déroule en 1696, je n’avais pas l’impression d’être en 1959. Il m’a fallu arriver à une bonne moitié du roman pour me détacher de l’idée qu’on était en 1959 et pas au XIXe siècle.

Troisièmement, je n’ai absolument pas accroché à l’intrigue principale, c’est-à-dire celle dont on parle sur la quatrième de couverture. Par contre, j’ai vraiment été happée par la deuxième enquête, celle concernant les « ombres ». Je l’ai trouvé tellement plus passionnante. Les cas psychiatriques m’intéressent déjà de base, du coup j’ai vraiment trouvé mon bonheur avec cette partie de l’histoire.

A côté de ces points négatifs, j’ai aimé avoir une résolution d’enquête de manière classique. Pas de super technologie de pointe, juste l’instinct et les déductions de bons flics. Cela fait du bien de retourner aux bases d’une enquête policière de temps en temps.

Concernant les personnages, il y en avait beaucoup, ce qui m’a parfois perdu. Mais dans l’ensemble, j’ai trouvé les enquêteurs complémentaires dans leur manière de travailler. Mention spéciale pour le duo Rha et Rufus, un couple d’homosexuels assez excentriques mais tellement adorables !

En conclusion, l’enquête principale ne m’a pas réellement emballé mais la secondaire oui et il m’a fallu arriver à plus de la moitié de l’histoire pour accrocher au récit. C’est pourquoi je ne peux pas mettre une note plus élevée…

Note : 6/10


Série Carmine Delmonico, tome 5 : Péché de chair – Colleen McCullough

Editions Archipoche, 03-01-2018, 375 pages

Livre : 7€80 / Ebook : 6€99

Laisser une bafouille

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.