Monsters in the dark, tome 1 : Larmes amères – Pepper Winters

POUR LECTEURS AVERTIS

Tess Snow a tout pour être heureuse : une brillant avenir professionnel et un petit ami fou amoureux d’elle.
Pour l’anniversaire de leur rencontre, Brax lui offre un voyage surprise au Mexique. Plages de sable blanc, cocktails exotiques, soirées torrides : tous les ingrédients sont réunis pour des vacances de rêve. Mais très vite, c’est la descente aux enfers : Tess se fait kidnapper. Captive terrifiée, elle se mue en farouche insoumise. Mais son courage ne lui épargnera pas l’horreur.
Brax la retrouvera-t-il avant qu’elle ne soit brisée ? Ou le nouveau maître de Tess changera-t-il sa vie à jamais ?


« Il avait fallu que je sois kidnappée et vendue à un homme qui ne voulait pas de moi pour que je prenne conscience de mes carences affectives. Comment pourrais-je jamais retourner à une existence où mes sens étaient en sommeil ? Où personne ne tenait assez à moi pour tuer ? »

Un grand merci aux éditions Milady d’avoir accéder à ma demande de lecture via NetGalley. Ce livre me tentait énormément depuis que j’ai eu vent de sa parution et on peut dire que cette première incursion en terre « Dark romance » est parfaitement réussie !

Je ne savais pas vraiment comment j’allais réagir à la lecture d’une vraie « dark romance », maintenant je le sais. La dark romance est assez dérangeante dans le sens où elle met généralement en scène une jeune femme qui se fait kidnapper, qui est violée, battue voire torturée et éventuellement revendue. C’est à peu près ce qui arrive à Tess et c’est donc une lecture qui fait traverser le lecteur par toute une palette d’émotions assez vives. Au début, j’ai un peu rigolé face à la vie « plan-plan » qu’elle mène avec son copain et qui ne la satisfait pas pleinement. Puis j’ai eu terriblement peur quand elle s’est fait kidnapper et j’avais juste envie d’entrer dans le roman pour aller la sauver. J’étais pleine de rage et de colère quand elle était aux mains des trafiquants de femmes. Je pense que cela devait se voir sur mon visage que j’avais envie de les étrangler moi-même vu les grimaces que je faisais pendant ma lecture (et en plus j’ai lu ça dans le train…). Finalement, je n’ai pas su sur quel pied danser avec « Q ». Une fois il est détestable, une autre fois il est attendrissant puis il redevient un connard fini. Comme vous le comprenez, cette lecture n’est pas de tout repos et, personnellement, j’en suis ressortie lessivée.
Ce qui a été dur pour moi, c’est que j’ai pris du plaisir en lisant ce livre, alors que d’un autre côté je sais que le trafic de femmes existe réellement. Ici nous sommes dans une fiction, je sais très bien que personne de réel ne souffre. Mais dans le monde, des femmes sont enlevées pour être revendues comme esclaves sexuelles et finissent parfois par en mourir. Il a vraiment fallu que je fasse abstraction de cela pour apprécier pleinement ce livre.

Concernant les personnage, « Q » est très énigmatique. Il ne va pas se dévoiler tout de suite, ce qui mènera le lecteur à se poser tout un tas de questions à son sujet. Est-il vraiment si monstrueux ? Que s’est-il passé pour qu’il en vienne à accepter des femmes kidnappées ? Pourquoi a-t-il ce comportement avec Tess ? Quels sont ses traumatismes ? Quelques questions trouveront des réponses et cela m’a amené à considérer certaines choses sous un autre angle. Pepper Winters a vraiment eu le don de remettre en cause mes certitudes et m’a prouvé que tout n’est ni noir, ni blanc mais plus nuancé qu’il n’y paraît. Tess m’a complètement convaincue. C’est une héroïne comme je les aime. Elle a décidé qu’elle ne se laisserait pas faire et fera tout pour montrer qu’elle n’a pas été brisée et tenir tête à ses ravisseurs. J’ai aimé la voir se découvrir, prendre conscience de qui elle est et de ce qu’elle souhaite au plus profond d’elle. Je ne sais pas si toutes les héroïnes de « dark romance » ont ce genre de comportement étant donné que c’est le premier livre du genre que je lis, mais cela fait du bien d’avoir une femme combative face aux événements qu’elle subit.

En conclusion, ce premier tome de « Monsters in the dark » est une lecture qui se vit pleinement. Malgré toute l’horreur de la situation à laquelle est confrontée l’héroïne, elle va arriver à se trouver, à trouver la personne qui lui correspond et j’ai hâte de voir quel(s) monstre(s) Tess et « Q » vont libérer au contact l’un de l’autre. Vivement la suite, le 4 juillet n’est pas si loin, je peux tenir jusque là ! ^^

Note : 8.5/10


Monsters in the dark, tome 1 : Larmes amères – Pepper Winters

Editions Milady (Romantica), 23-05-2018, 476 pages

Livre : 16€90 / Ebook : 9€99

Laisser une bafouille

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.