Bewitched by the darkness, tome 1 – Micaela Barletta

Publié par

POUR LECTEURS AVERTIS

Et si vous tombiez amoureuse d’un serial killer ?
Attention : âmes sensibles, s’abstenir !
Méfiez-vous des apparences. Derrière mon charme se cachent de funestes envies. Derrière mes yeux, ce ne sont pas les fenêtres de mon âme qui s’ouvriront à vous, mais bien les portes de mon enfer.
Pourtant, elle, jeune et fragile, l’a deviné au premier regard… alors pourquoi ne s’enfuit-elle pas ? Pourquoi ai-je décidé de l’épargner ?
Caleb
Profession : Tueur en série


 » À l’instant où je reprends mes esprits, je constate avec satisfaction que j’ai enfin mis un terme à la misérable vie de cette femme. Ma détermination à la faire souffrir a été assouvie et pour couronner le tout, je suis allé jusqu’à lui jouir à la gueule. Je me sens on ne peut plus satisfait. « 

J’avoue, je suis perplexe face à ce livre. Tout d’abord parce que je ne sais pas trop dans quelle catégorie le classer. Ce livre a été annoncé comme une « dark romance » et pour moi, il n’en est rien. Alors oui, nous avons un personnage complètement psychopathe, qui aime torturer des femmes mais cela n’en fait pas pour autant une « dark romance » à mes yeux. C’est pour cela que je l’ai classé en thriller, même si d’un autre côté je ne suis pas sûre non plus que ce soit un thriller. On va dire que ce livre est un peu un ovni au niveau du genre ^^.

Par rapport à l’histoire, j’ai été assez surprise car je ne m’attendais pas à cela après avoir lu la 4e de couverture. La phrase « Pourquoi ai-je décidé de l’épargner ? » me faisait penser que Caleb aurait jeté son dévolu sur la jeune Nastasia pour la tuer, alors que pas du tout. Caleb est psychologue dans une clinique et est marié à une femme qu’il adore. C’est donc dans le cadre de son travail qu’il va rencontrer Nastasia. Mais petit à petit, il va laisser sa véritable personnalité émerger. Celle d’un psychopathe prenant un plaisir malsain à charcuter et trucider des femmes pour s’amuser. Certains lecteurs vont sûrement s’offusquer du niveau de barbarie dont fera preuve Caleb, certains passages étaient littéralement insoutenables à lire. Je mets même une mention spéciale à la dernière scène de torture, ceux qui ont lu le livre sauront de quoi je parle. Mais je suis contente que l’auteur ait été aussi loin, au moins la promesse est tenue. On a voulu du serial killer psychopathe, et bien nous sommes servis !

Pour ce qui est du style d’écriture, il est très fluide. Le livre se lit très (peut-être trop ?) rapidement et de ce fait, j’ai parfois eu l’impression de survoler les événements. Avoir un texte plus « dense » aurait sans doute apporté plus de consistance au récit. Du coup, je ne sais pas si c’est à cause de cela mais je n’ai absolument pas réussi à accrocher au personnage de Caleb. Je n’ai pas éprouvé d’empathie pour lui et je n’ai qu’une envie, c’est qu’il se fasse appréhender et que son vrai visage soit dévoilé au monde entier. J’ai déjà lu la série « Heartless » de Ker Dukey qui met en scène des frères tueurs mais dans ce cas-là, j’avais vraiment adhéré et ressenti des émotions pour eux donc ce n’est clairement pas le côté serial killer qui me dérange. Après, j’ai conscience qu’il y a certaines questions que l’on se pose à propos de Caleb, de son passé et de son « alter ego » qui trouveront réponse dans le tome suivant mais rien n’a été fait dans ce premier tome pour me le rendre attachant (eh oui, être beau gosse ne suffit pas ^^).

En ce qui concerne Nastasia, je suis un peu plus charmée. Pourquoi ? Parce que bien que l’auteur nous l’ait présenté d’une certaine manière, j’ai l’impression qu’elle cache quelque chose qui pourrait être tout aussi horrible que chez Caleb. Après tout ne dit-on pas « qui se ressemble s’assemble » ? En refermant le livre, je me suis dit qu’à deux, ils feraient un parfait couple de « Bonnie & Clyde » mais version psychopathe. On verra si le tome suivant me donne raison.

En conclusion, je suis ressortie un poil mitigée de ma lecture, d’où la note que je vais lui attribuer. Mais je vais bien évidemment lire le tome suivant qui est prévu pour le mois de décembre car je veux vraiment savoir de quoi Caleb sera capable et s’il repoussera encore un peu plus loin les limites de l’insoutenable. Veuillez bien noter la mention « pour lecteurs avertis » car certaines scènes sont très dures, si vous n’aimez pas les tueurs en série et la torture, je vous conseille vraiment de passez votre tour sur cette lecture.

Note : 6,5/10


Bewitched by the darkness, tome 1 – Micaela Barletta

Editions Elixyria, 15-06-2018, 192 pages

Livre : 11€90 / Ebook : 3€99

Laisser une bafouille

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.