Les insurgés, tome 1 : Conquête – Elle Kennedy

Publié par

Hudson Lane est la demi-sœur du leader des Souverains qui ont pris le pouvoir et instauré la loi martiale. Son frère a décidé de la marier à son second, ce qu’elle ne veut même pas envisager. Elle s’enfuit et risque la mort pour cette désertion.
Dans sa fuite effrénée, elle croise le chemin de Connor Mackenzie qui a pris la tête des Insurgés. Elle ne peut lui révéler sa véritable identité.
Entre ces deux-là naît une attirance immédiate, mais Connor n’est pas tout à fait prêt à accueillir une inconnue dans son groupe et Hudson va devoir lutter pour se faire accepter.
Elle découvre ce que c’est que de vivre avec les Insurgés, les difficultés et les dangers du quotidien.
Elle découvre aussi les histoires terribles qu’ont vécues ses nouveaux compagnons à cause des Souverains, en particulier celle de Connor et de sa famille.
Mais son terrible secret va finir par être découvert, sa situation au sein des Insurgés est devenue plus que précaire. Connor va-t-il accepter qu’elle reste parmi eux ?


 » Tu dis ça comme si c’était une insulte, poursuit-elle, et pas un terme affectueux. Alors, à moins que tu veuilles que je t’affuble d’un surnom aussi méprisant, comme mon chou à la crème ou un truc du genre, appelle-moi par mon prénom, s’il te plaît. « 

Attention, ce livre n’est pas à mettre entre toutes les mains car il contient de nombreuses scènes explicites !

J’ai souvent entendu beaucoup de bien autour des livres d’Elle Kennedy. C’est donc confiante que je me suis jetée dans la lecture du premier tome de sa série Les insurgés. Je dois dire que je ne m’attendais pas à cela comme histoire.

Tout d’abord, l’univers dystopique mis en place m’a beaucoup plu. Une loi martiale a été instaurée après une énième guerre mondiale par un ordre appelé le Conseil Mondial. Celle loi est appliquée de manière intransigeante par les Exécutants, notamment par leur chef, Dominique. Certaines personnes (les insurgés) se sont rebellées et ont décidé de quitter les espaces contrôlés par le Conseil Mondial pour vivre plus librement à l’extérieur. Mais ces zones libres sont dangereuses et les plus forts et malins ont plus de chances de survivre.

Mais là où cela coince pour moi, c’est que cet univers n’est pas assez exploité et sert juste de prétexte pour justifier la vie débridée des personnages et donc inclure de nombreuses, troooop nombreuuuuuses scènes de sexe. A un moment donné, je me suis même dit que le livre était à classer en érotisme (pornographie ?) et pas en « simple » romance. Heureusement que l’on comprend que Connor et Hudson tombent amoureux l’un de l’autre sinon j’aurais eu des doutes quant à l’utilité de l’histoire. De plus, il n’y a pas que Connor et Hudson qui s’envoient en l’air à tout va mais aussi les membres qui composent le groupe d’insurgés menés par Connor et là, cela donne carrément dans l’orgie. Donc, pour finir sur ce point, je ne sais pas quelle proportion prend cet aspect dans le roman, mais j’ai juste eu l’impression de ne lire qu’un enchaînement de scènes torrides. Après, oui il faut reconnaître qu’Elle Kennedy est très doué dans ce domaine.

Connor et ses hommes sont très attachants. Malgré la dureté du monde dans lequel ils vivent, ils forment une espèce de joyeuse bande avec laquelle on aimerait se retrouver et soutenir dans leur cause. J’ai tout de suite accroché au personnage de Hudson car elle n’est pas qu’une belle femme. Elle sait aussi se défendre, tenir tête à Connor quand il le faut et a eu assez de caractère que pour tourner le dos aux principes auxquels sa famille adhère.

Pour moi le plus intéressant vient aux ¾ du livre et c’est dommage car j’ai largement eu un goût de trop peu. J’ai juste eu l’impression que le problème a été expédié à la vitesse de la lumière pour dire d’en être débarrassé. C’est ce qui m’a fait dire au début que l’univers n’était pas assez exploité, c’est super frustrant car elle avait de très bonnes idées et j’aurais voulu plus de confrontation.

J’espère donc que les tomes suivants pourront me satisfaire au niveau de l’histoire mais j’ai déjà peur car l’auteur m’a expliqué au Festival New Romance que son tome préféré était le troisième car il y avait un ménage/plan à trois…

En conclusion, je ne vais pas dire que j’ai détesté ma lecture mais si l’éditeur avait mieux annoncé la couleur concernant la tournure de l’histoire, je pense que j’aurais été moins déçue.

Note : 5.5/10


Les insurgés, tome 1 : Conquête – Elle Kennedy

Edition Hugo Roman (New Romance), 14-09-2017, 335  pages

Livre : 17€ / Ebook : 9€99

3 comments

    1. Je te comprends. Perso, quand j’ai vu les bonnes notes que certaines ont donné à ce livre (genre des 19 et 20/20), je me suis posée des questions. Je n’ai pas compris cet « engouement » pour cette série :/

      Aimé par 1 personne

      1. Mdrr ça me fait cet effet pour plusieurs séries mais là c’est sur que le côté sexe dès que l’occasion se présente m’a achevé. J’avais lu ça car off campus avait été pas mal mais bon 😂

        Aimé par 1 personne

Laisser une bafouille

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.