[Concert] Rammstein : Europe Stadium Tour 2019

Publié par

Après quasiment 10 ans sans les voir en concert. Après autant d’attente pour un nouvel album. Enfin, ce jour est arrivé. Un nouvel album, une tournée de concerts ! Vous savez sûrement que Rammstein est mon groupe préféré (ex-aequo avec Arkona), il me tardait donc de pouvoir les revoir sur scène. La première et seule fois fut à Paris Bercy (ou AccorHotels Arena comme on dit maintenant) le 9 décembre 2009, alors quand les dates de la tournée ont été annoncées, j’ai mis toutes les chances de mon côté pour pouvoir les revoir au moins une fois. Pari gagné car je ne vais pas les revoir une fois mais… trois fois 😀 (Vous sentez la fangirl qui se déchaine en moi ? ^^). J’ai réussi à avoir une place pour Paris, puis pour Bruxelles (places mises en vente le même jour mais pour Paris j’ai eu ma place en 5 minutes alors que pour Bruxelles j’ai dû attendre plus d’une heure). Ensuite, Rammstein a annoncé de nouvelles dates pour une tournée en 2020 et je me suis prise une place pour Oostende. Pour finir,… euh non je vais d’abord parler des deux premiers concerts qui sont maintenant passés.

Le concert de Paris s’étant déroulé il y a deux semaines, je souhaitais faire un petit retour dessus. Tout a très bien commencé car j’ai fait une boulette dès le début en prenant une chambre d’hôtel à côté de la salle de concert de Bercy. Oui, oui, le « boulet master » en moi a confondu l’AccorHotel Arena et La Défense Arena. Je m’en suis rendue compte la veille du concert en discutant avec une amie qui faisait la 2e date à Paris. Bref, je ne me suis pas laissée démonter et je suis partie confiante à ce concert. Dans la journée, j’ai compris qu’une amie a fait la même erreur. J’ai donc pu faire l’aller-retour dans Paris avec elle et son conjoint. Le hasard a très bien fait les choses car nous étions en fin de compte dans le même hôtel, au même étage et nos chambres étaient l’une en face de l’autre. Il faut aussi compter que nous avions le même type de place et sommes entrés par la même porte dans la salle. Ouaip’ tout était fait pour que nous nous revoyions ce jour-là 😀

Nous sommes arrivés assez tard sur les lieux du concert car nous avions une place numérotée. Il était donc inutile de se précipiter. Nous avons eu le temps de manger un sandwich (en or massif vu son prix) et de passer les points de contrôle sans stresser. Dans la salle, il y avait une folle ambiance et pour passer le temps, des ola étaient faites en partant d’un côté de la salle pour rejoindre l’autre bout et finir dans la fosse. L’ambiance était joyeuse et l’impatience se faisait bien ressentir.

Le duo Jatakok composé de Naïri Badal et d’Adélaïde Panaget a assuré la première partie en reprenant les titres de l’album « Klavier » au piano. Les deux dames sont des pianistes classiques. Deux pianistes, 4 mains, des chansons de Rammstein. Le cocktail est assez détonnant mais ce fut une très bonne découverte. J’ai juste regretté que le son ne soit pas plus fort pour mieux les entendre et le manque d’écran qui empêchait de bien les voir dans cet exercice particulier. J’avais peur que la sauce ne prenne pas avec un contraste aussi élevé entre les deux groupes mais le public a été très réceptif en les applaudissant copieusement et en chantant les chansons par dessus la musique. Elles n’ont pas hésité à prendre la parole pour expliquer comment elles en étaient arrivées là et j’ai trouvé ça super chouette.

Un petit 30 minutes après la prestation du duo, Rammstein a fait son entrée. Une entrée spectaculaire dont elle a le secret avec Doom qui a déclenché une énorme explosion pour lancer la machine. Les notes de la première chanson ont retenti et… j’ai vite déchanté. Le son était horrible et assourdissant ! Et pour dire cela de Rammstein, c’est que vraiment cela n’allait pas. Comme dit plus haut, j’avais déjà fait un concert à Bercy et j’avais gardé le souvenir d’un son convenable et supportable sans boules Quies. Et bien, si j’avais su, j’en aurais pris ! De là où j’étais (place en catégorie or, c’est-à-dire en assise pile en face et au milieu de la scène) le son était trop saturé et les basses prenaient toute la place. Je n’entendais quasiment pas Till chanter et la troisième chanson, je n’ai même pas su la reconnaitre. Je ne sais pas si le son était le même partout dans la salle, mais j’ai trouvé que cela faisait une espèce de bouillie inaudible. En papotant avec des fans en sortant, j’ai appris que certaines personnes sont parties avant la fin du concert à cause de cela. Dommage, surtout vu le prix du billet. Après avoir réfléchi un peu, nous sommes arrivés à la conclusion que ce show n’est juste pas programmé pour les infrastructures fermées, il faut que ce soit joué en plein air.

Concernant les morceaux, ils ont alterné entre les anciens titres et les nouveaux, ce qui a donné la setlist suivante :

Was ich liebe / Links 2-3-4 / Tattoo / Sehnsucht / Zeig dich / Mein Herz brennt / Puppe / Heirate mich / Diamant / Deutschland (RMX by Richard Z. Kruspe) / Deutschland / Radio / Mein Teil / Du hast / Sonne / Ohne dich

Le remix de Deutschland par DJ Riri était assez bizarre. Les autres membres (sauf Till) étaient en combinaison noire avec des néons et se dandinaient sur scène. C’était plus rigolo qu’autre chose. Ohne Dich a offert un beau moment de douceur, surtout avec le public qui avait allumé les briquets ou les téléphones.

RAPPEL 1

Engel (Scala & Kolacny cover with Duo Jatekok) / Ausländer / Du riechst so gut / Pussy

Les membres du groupe ont rejoint le duo Jatekok sur leur plateforme pour Engel. Nous avons eu droit à une version piano de la chanson avec Till qui chantait. Nous avions aussi les paroles projetées sur l’écran, nous avons donc pu accompagner le groupe en chantant également. C’était beau et reposant. Ils ont ensuite rejoint la scène en bateau pneumatique pour lancer la chanson suivante.

RAPPEL 2

Rammstein / Ich will

Au niveau du show, rien à redire en soi. C’est 2H10 de pure folie. Rammstein est efficace et jongle parfaitement entre les effets pyrotechniques et les effets de lumière. D’ailleurs, je ne pensais pas qu’il y aurait autant d’effets de lumière. La pyrotechnie est absente sur beaucoup de titres dans la première partie et ils ont mis le paquet sur d’autres titres. Du coup, je pensais à certains moments voir tout feu tout flamme et… en fait non. Mais quand ils mettent le feu, ils ne font pas les choses à moitié et on se sent littéralement fondre sous la puissance des flammes. L’ambiance dans les gradins était survoltée, nous étions beaucoup à être debout et à sauter au rythme des chansons, à un point tel que j’ai été obligée de reprendre une douche en rentrant à l’hôtel. Sur la fin, malheureusement, nous ne voyions plus rien du spectacle à cause des fumées. Elles avaient envahies la salle et sans ouverture pour s’échapper, elles ont complètement bloqué la vue.

En ce qui concerne la place que j’avais prise, elle était en catégorie or et j’étais placée bien en face de la scène. Clairement, cette place ne valait pas son prix. Alors oui j’étais bien au centre de la scène, mais beaucoup trop loin que pour apercevoir correctement les membres du groupe (en sachant que j’ai une mauvaise vue) et j’avais un pilier qui faisait partie de la structure pile dans ma ligne de mire.

Pour conclure sur ce concert à Paris : ambiance géniale, show spectaculaire mais place pas top et salle pas adaptée pour ce concert (= son dégueulasse et fumée envahissante). J’en suis donc ressortie avec une impression mitigée.

Quelques articles sur le concert de Paris:

Douze jours plus tard, je remettais cela avec le concert au Stade Roi Baudouin. Cette fois-ci, je l’ai fait avec une amie qui ne connaissait pas Rammstein plus que cela mais qui souhaitait quand même les voir en concert. Nous nous sommes retrouvées vers 16H30 sur les lieux du concert. Nous sommes entrées à l’aise et avons fait un tour du côté du merchandising. Nous avons chacune craqué pour le t-shirt du concert et j’ai pris en plus le « Deutschland » (celui avec l’ange devant et les paroles « Du Ich Wir Ihr » dans le dos). En allant chercher un verre à boire, on nous a donné le fameux briquet pour la chanson Ohne Dich et nous sommes parties rejoindre nos places. Pour être honnête, nous n’en menions pas large entre la peur du vide et les sièges qui ne laissaient pas beaucoup de place dans les rangées pour passer. Par contre, nous avions une superbe vue sur la scène et… aucun pilier pour gêner la vision !

Le stade s’est rempli petit à petit, on sentait que c’était un jour de semaine pour le coup. Un peu avant le début du duo Jatekok, nous sommes allées chercher un dernier verre histoire de bien s’hydrater avant le show. Je ne vais pas m’étendre sur le concert car c’était exactement la même chose qu’à Paris, que ce soit pour le duo Jatekok ou bien pour Rammstein. Par contre, le fait d’être dans un stade à ciel ouvert à grandement amélioré la qualité du son. Je n’ai absolument pas eu mal aux oreilles (sauf peut-être avec l’explosion du début mais ce n’est pas étonnant vu la puissance déversée), j’ai tout le temps entendu Till chanter et aucun problème de vision avec les fumées qui pouvaient s’échapper.

Si je devais pointer deux défauts, ce serait premièrement le fait que le soir ne tombe pas vite en été (appelez-moi Captain obvious ^^). Du coup nous n’étions pas dans le noir complet, ce qui aurait été sûrement mieux pour apprécier pleinement les effets de lumière et de pyrotechnie. Mais ce n’est qu’un détail. Sinon j’ai trouvé que l’ambiance dans les gradins était morne. Autant à Paris tout le monde dansait, sautait et chantait à tue-tête, mais à Bruxelles rien. Toute l’ambiance était dans la fosse et pour le coup, j’ai regretté de ne pas y être. Je voulais me lever et sauter mais j’avais peur de gêner les personnes derrière moi. Petite déception de côté-là donc mais j’ai tellement kiffé ce concert que je n’ai qu’une hâte, être à l’année prochaine ! Le deuxième défaut est commun aux deux concerts, c’est le manque d’écran pour que le public situé plus loin puisse voir correctement ce qui se passe sur scène. Nous avions juste le « petit » écran en haut de l’infrastructure qui projetait de temps en temps des images du groupe et du public mais rien de bien fou-fou.

Eh oui, comme dit au début de l’article, je vais aussi à Oostende avec des amis le 10 juin 2020. Entre les deux concerts effectués, Rammstein a annoncé des dates supplémentaires et il était hors de question de laisser passer cela. J’ai réussi à chopper les places voulues, mais cette fois-ci en carré or tout devant la scène. Inutile de vous dire que je vais tout faire pour être en front row ! Quand le concert de Bruxelles s’est terminé, mon amie a regretté de ne pas avoir de place pour Oostende car elle aurait aimé les revoir. Du coup comme des dates supplémentaires ont encore été ajoutées, notamment sur Lyon, nous avons pris ce matin deux places pour Lyon, en pelouse le 10 juillet 2020. On fera aussi tout pour être devant ! Quitte à avoir chaud, autant y aller à fond et vivre pleinement l’expérience.

En tout cela fera 4 concerts en 1 an. Si vous avez l’impression que j’essaye de faire sortir 10 ans de frustration à me rattraper ainsi, vous avez sûrement raison. Mais c’est Rammstein et ils en valent laaaargement la peine. Pour finir, je dis souvent que même si on ne connait pas Rammstein ou que l’on n’est pas plus fan que cela, c’est vraiment un groupe à voir en concert au moins une fois dans sa vie. Car ce ne sont pas seulement des chansons mais c’est aussi : du show, du spectacle, un claviériste qui se fait martyriser par le chanteur, de la puissance, du feu, des explosions, des confettis, des paroles chantées en allemand (yaourt) par le public. Bref, c’est une expérience à vivre pleinement !

Prochainement, vous pourrez retrouver mes photos des deux concerts dans un album sur ma page Facebook.

Quelques articles sur le concert à Bruxelles :

En français :

En néerlandais :

Quelques articles assez intéressants que j’ai envie de partager avec vous :

Laisser une bafouille

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.