Journal littéraire

Blog tour Cecy Robson

Bonjour à tous !

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour un nouveau blog tour, dédié au livre Liées par un sortilège, tome 1 : La malédiction de Célia de Cecy Robson. Je vous propose de lire un extrait du roman. J’espère que cela vous donnera envie de le lire 🙂 Sachez en plus que l’auteure sera normalement présente au Festival du Livre Romantique de Dunkerque, qui se tiendra les 30 novembre et 1er décembre 2019 ! J’y serai bien sûr, et vous ?

*******

Sacramento, Californie

Les portes du tribunal claquèrent en s’ouvrant tandis que je précédais mes trois sœurs dans le vaste hall. Je n’avais pas l’intention d’être aussi brusque, mais bon, j’étais en colère et inquiète à l’idée d’être mangée. La fraîche brise printanière me claqua dans le dos alors que je m’avançais à l’intérieur, sans pour autant qu’elle ne calme mes nerfs ni ma mauvaise humeur.

Je repérai les vampires à leur essence avant même que mes yeux ne se posent sur eux tandis qu’ils se dégageaient de la pénombre. Ils étaient six et arboraient des costumes sombres, des Ray-Bans et d’ignobles petits sourires en coin. Deux d’entre eux s’empressèrent de fermer les portes à clé derrière nous, pendant que les autres nous fouillaient à la recherche d’armes.

Je n’en reviens pas qu’on soit dans le tribunal des vampires. Pour ce qui est d’éviter le dangereux monde surnaturel, on repassera.

À côté de moi, Emme tremblait. Elle avait bien raison d’avoir peur. Nous étions fortes, mais nos dons combinés ne suffiraient pas à l’emporter sur une pièce remplie de créatures suceuses de sang.

— Celia, murmura-t-elle, la voix tremblante. Peut-être qu’on n’aurait pas dû venir.

Comme si on avait le choix.

— Contente-toi de rester tout près de moi, Emme.

Mes muscles se raidirent lorsque les mains du vampire palpèrent mon corps tout entier et mes longues boucles. Je n’aimais pas l’idée qu’il me touche, et ma tigresse intérieure non plus. Mes doigts me démangeaient tant mes griffes demandaient à sortir.

Lorsqu’il me libéra enfin, je fis un pas en direction d’Emme tandis que j’étudiais le hall en quête d’une possible échappatoire. À côté de moi, le vampire qui fouillait Taran se montra un peu trop entreprenant dans sa palpation. Cependant, il s’en prenait à la mauvaise sœur.

— Si tu retouches mon cul une seule fois, draculourd, je te jure que je te fais rôtir.

Le vampire retira prestement ses mains lorsqu’une étincelle de flamme bleue s’alluma au bout des doigts de Taran.

Shayna, en revanche, arbora un sourire espiègle quand le vampire mit la main sur ses cure-dents. Il s’élargit davantage lorsqu’il lui rendit les petits pics visiblement inoffensifs, sans savoir qu’ils étaient mortels entre ses mains.

— Merci, mec, dit-elle en fourrant la boîte dans la poche de son pantalon.

— C’est tout bon.

Le garde adressa un large sourire à Emme, avant de se lécher les lèvres.

— Par ici.

D’un geste, il lui intima de le suivre. Emme se recroquevilla. Taran ne montrait aucun signe de peur et ouvrit la marche. Elle rejeta ses cheveux bruns ondulés en arrière et pénétra dans le tribunal en plastronnant, telle la diva qu’elle était. Elle portait une minijupe blanche qui contrastait avec son teint mat. Je ne manquai pas de remarquer les regards des gardes fixés sur la fine silhouette de Taran, ni leurs incisives qui s’allongèrent, prêtes à mordre.

Laisser une bafouille

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.