Chroniques littéraires

Le poids des sentiments – N.R. Walker

Après s’être fait larguer par son petit ami de longue date à cause de son surpoids, Henry Beckett décide de s’imposer des changements radicaux. Dans une vaine tentative pour récupérer son petit ami, il fait la chose la plus absurde et la plus effrayante qu’il puisse imaginer. Il s’inscrit dans une salle de sport. Reed Henske est un coach personnel qui n’est pas certain d’être prêt à se lancer dans une nouvelle histoire d’amour. Il en a marre des types qui ne s’intéressent qu’à l’image d’un corps parfait et qui ne le voient jamais tel qu’il est vraiment. Alors que Reed torture Henry à coups de régimes et d’exercice, celui-ci ravit son entraîneur grâce à ses recettes et ses éclats de rire. Mais tandis que les limites de l’amitié commencent à s’estomper, Henry est convaincu qu’il n’y a aucune chance que Reed, cette incarnation terrestre de Thor, puisse s’intéresser à un gars dans son genre. Reed doit convaincre Henry que la vie ne consiste pas à atteindre son poids idéal. Il s’agit de trouver son contrepoids idéal.


 » – Ses muscles ont l’air si faux qu’il pourrait passer pour un animal en ballon. Reed faillit cracher son eau. Il toussa et s’étouffa en essayant de dissimuler son rire. S’il te plaît, ne te noie pas. Ou monsieur bulle va courir, te faire du bouche à bouche et te réanimer. « 

Je remercie Reines-Beaux d’avoir accéder à ma demande de lecture sur Netgalley.

Vous savez que l’homoromance, ce n’est pas vraiment mon truc. Ce n’est pas faute de vouloir essayer mais je ne sais pas trop avec quoi débuter. Pourtant quand j’ai vu cette couverture, j’ai flashé direct. Je ne sais pas pourquoi mais ça a fait « tilt » dans ma tête et le résumé a confirmé ma première impression de vouloir lire ce livre. Du coup, je me suis dit que cela ne me coûterait rien de demander ce livre en lecture via Netgalley. Et mon Dieu j’ai bien fait !

Nous suivons Henri, 35 ans, bon vivant mais avec une vie assez plan-plan. Il se laisse porter par la vie et c’est ainsi qu’il se retrouve à se faire larguer après 8 années de vie commune par Graham. Ce dernier ne supporte plus de le voir s’empâter et prendre des kilos et décide donc de le quitter du jour au lendemain. Comme vous pouvez l’imaginer, Henri se prend une immense claque dans la figure et réalise qu’il s’est laissé enfermer dans une routine. Pour se reprendre en main, il décide de s’inscrire à la salle de sport pour perdre du poids et se sentir mieux. Il fera ainsi la connaissance de Reed qui sera son coach sportif.

J’ai tout de suite aimé le personnage d’Henri parce qu’il est sans filtre. Il dit absolument tout ce qui lui passe par la tête, comme ça lui vient et une fois que le moulin à paroles est lancé, il ne sait plus s’arrêter. Et franchement, c’est tellement rafraîchissant ! Pas d’hypocrisie, pas de faux-semblants. Henri est cash. Cela peut ne pas plaire à tout le monde et c’est pour cela qu’il est totalement renfermé sur lui-même au boulot. Il préfère écraser sa personnalité plutôt que de montrer qui il est réellement pour être sûr de garder son job et ne pas se faire détester de ses collègues. Mais voilà, parfois il est mieux d’être qui on est réellement et cette histoire va le prouver. De toute façon, Henri cite du Harry Potter dès la 5e page de l’histoire et plus loin, il continue avec Le Seigneur des Anneaux. Alors comment ne pas l’adorer alors qu’il fait référence à mes deux sagas préférées !

Ensuite, on pourrait croire que c’est la perte de poids qui lui fait retrouver l’amour mais pas du tout. C’est d’abord la personnalité sans filtre, pleine d’humour et un chouïa drama queen d’Henri qui fera craquer Reed. Reed lui prouvera d’ailleurs qu’aller à la salle de sport et manger mieux sont deux astuces toutes simples pour prendre soin de soi. Je tiens à vous prévenir que vous allez avoir faim en lisant ce livre car Henri et Reed aiment tous les deux manger et parlent constamment de bons petits plats, une vraie torture ! De prime abord, on peut penser qu’il n’y a pas plus éloigné que Reed et Henri, mais en fin de compte, ils se ressemblent bien plus qu’il n’y parait.

Les personnages qui gravitent autour d’Henri et Reed sont tout aussi géniaux. Ces personnes sont de bon conseil envers nos deux héros, ils sont plein de bienveillance et savent les mettre dans l’embarras comme tout bon ami qui se respecte !

En conclusion, l’auteure nous livre là une vraie romance doudou, c’est tout à fait le type de livre que je vais avoir plaisir à relire dans quelques années (ou mois, pourquoi devoir attendre si longtemps). Tout dans ce livre est fait pour se sentir bien : l’histoire, les personnages, les émotions, la fin qui vous laisse avec un grand sourire. Bref, tout quoi ! Si vous avez un coup de mou et que vous avez besoin d’un remontant, vous savez quoi lire.

Note : 9/10


Le poids des sentiments – N.R. Walker

Reines-Beaux Editions (Amour), 16-10-2019, 1342 KB

Ebook : 5€99

Laisser une bafouille

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.