Chick-lit

Valeria, tome 4 : Passionnément Valeria – Elísabet Benavent

Si Valeria est amoureuse de Bruno, pourquoi n’arrive-t-elle pas à oublier Victor ?
Carmen aurait-elle pris du poids pendant son voyage de noces ?
Lola s’interroge : est-elle vraiment faite pour la vie de couple ?
Nerea, elle, décide de se reprendre en main.
Toujours aussi passionnée, Valeria…
Comme toi !
Inséparables, Valeria, Carmen, Lola et Nerea ne se cachent rien. Ce qui aidera Valeria à pimenter son dernier roman, auquel elle s’apprête à apporter la touche finale.


 » Mon travail consiste à créer des projets, certains que j’adore, d’autres que j’aime moins, et d’autres que je déteste. Mais tu sais quoi ? Ils ont tous un sens, pour les gens qui me les commandent et pour moi. Toi, tu écris. Tu choisis des mots parmi d’autres pour pouvoir raconter une histoire, et le résultat final est… beau, certes, mais ça n’en reste pas moins un travail. Tu fais des choses qui ne t’appartiendront jamais complètement, même si elles sortent de ton imagination. Mais il faut bien faire bouillir la marmite, et créer. « 

Un grand merci à Mylène des Editions l’Archipel pour l’envoi de ce livre. Je suis tristesse, c’est le dernier tome. C’est fini. Mais que vais-je faire maintenant ? #HelloDarknessMyOldFriend

Bon, mis à part ce petit moment de blues, j’ai bien aimé ce dernier tome. C’est une belle conclusion à cette quadrilogie et je peux vous dire qu’il s’en passe des choses, on ne s’ennuie pas une seconde !

Comme pour les précédents tomes, Valeria m’a passablement agacée. Je n’ai pas compris son comportement pendant une bonne partie du livre et j’ai trouvé qu’elle n’était pas du tout honnête envers Bruno et Victor mais aussi avec elle-même. Quand elle va enfin prendre une décision, c’est un soulagement. Fini de tourner en rond, elle va enfin aller de l’avant et ne plus jouer sur tous les tableaux. Bruno représente peut-être la stabilité face à Victor mais je n’ai pas du tout aimé son comportement avec Valeria. J’ai eu l’impression qu’il a pris sa relation avec Valeria pour acquis et une fois que les présentations ont été faites avec sa fille, il l’a juste prise pour la belle-mère à temps plein qui s’occupera d’elle pour qu’il puisse travailler tranquillement. Autant je l’appréciais dans le tome précédant, autant il m’a vraiment énervée dans celui-ci. Il avait parfois des réflexions déplacées et rabaissantes envers Valeria, comme celle que j’ai choisie comme extrait. Victor de son côté essaye d’oublier Valeria et de faire sa vie mais force est de constater qu’il n’y arrive pas. Alors, avec qui Valeria va-t-elle finir à votre avis ? Bruno, Victor, aucun des deux ?

Carmen avance dans sa vie avec Barto. Sur le point de devenir maman, elle va se poser mille et une questions sur ce qu’elle va devenir en tant que femme après avoir accouché. Et je suis sure que bon nombre de futures mères se sont déjà posées les mêmes questions. Une fois mère, est-on uniquement réduit à ce rôle ou est-il possible d’aussi être une femme ? Tout cela lui fait peur, mais heureusement que Barto est là pour l’aider. Barto aura vraiment été l’homme de cette saga à mes yeux. Lola se sent bien dans sa relation avec Ray mais son nouveau boss va venir semer la pagaille dans ses pensées et elle ne saura plus où se positionner dans son couple. Va-t-elle de nouveau succomber à ses anciens démons en sautant sur le premier venu ou bien saura-t-elle se poser et avoir une vie paisible avec Ray ? Nerea, quant à elle va se lâcher complètement avec le photographe de son entreprise de mariage. Mais en fin de compte, sont-ils sur la même longueur d’onde face à l’avenir ?

L’auteure a gardé son style fluide et léger qui font que les pages défilent sans qu’on s’en rende compte. On avance dans la vie des quatre amies pour arriver à une conclusion qui laisse un grand sourire sur le visage. Pendant quatre livres nous les avons vu changer, évoluer, se prendre les pieds dans le tapis de la vie, se soutenir, se conseiller, être là l’une pour l’autre. C’est tout cela qui rend l’adieu difficile.

En conclusion, j’ai passé un agréable moment avec cette saga et ce, du début à la fin. J’ai maintenant hâte de regarder la série qui débarquera sur Netflix le 8 mai !

Note : 8/10


Valeria, tome 4 : Passionnément Valeria – Elísabet Benavent

Editions l’Archipel, 27-11-2019, 487 pages

Livre : 17€ / Ebook : 3€49

Laisser une bafouille

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.